>>Dernières Actu

 PnP a été retenue pour participer au Projet Européen : AEROMUCO avec EADS 

 Dr K.ZAHOUILY est été nommé depuis 2011 Expert Européen à REA ( Research Executive Agency ) à Bruxelles. 

 PnP Participe au Projet Orail II ( pour l'insuline Orale) PnP est membre depuis 2009 D' Oseo Excellence " parmi les 2000 entrepreneurs qui vont de l'avant" 

 Dr K.ZAHOUILY a été a été promu par le Ministre de la défense EN 2010 " chevalier de l´Ordre national du Mérite" La médaille lui a été remise par le Professeur Jean-Marie LEHN Prix Nobel de Chimie.

>> Reportages
Emission Un projet, Une équipe diffusé sur la chaine M6.
UV Curing , Matériaux Photopolymères
société de chimie innovante...
La photopolymérisation PDF Imprimer Email

La photopolymérisation (par Prof C.DECKER)

Une technologie "verte" et ultra-rapide.

 La Technologie "UV-Curing" repose sur le principe des polymérisations photoamorcées, soit la transformation d'une résine liquide en un matériau polymère insoluble sous l'irradiation d'une source lumineuse (dans ce cas, le rayonnement ultra-violet).
L'activation photochimique est l'une des méthodes les plus efficaces pour créer des espèces réactives et amorcer ainsi des réactions chimiques pouvant conduire à la synthèse de nouveaux matériaux. C'est dans le domaine des polymères que cette technologie, très flexible alliée à un coût d'exploitation relativement faible, a connu son développement industriel le plus important. On dispose en effet d'un processus ultrarapide, transformant quasi-instantanément (en moins d'une seconde) un ensemble de molécules monomères en un matériau polymère (réseau tridimensionnel). La sélectivité spatiotemporelle du procédé permet en outre de polymériser uniquement les zones éclairées. Enfin, avantage incontestable vis-à-vis du respect de l'environnement, la technologie est opérée à température ambiante, ne requiert qu'une faible consommation d'énergie et n'utilise aucun solvant, d'où la réduction de l'émission de produits polluants. La technologie de séchage UV des peintures est ainsi 10 à 1 000 fois plus rapide que le séchage thermique traditionnel. Sachant qu'en 2010, les procédés de revêtement devront, dans le cadre de la directive européenne 1999/ 13/ CE, réduire de 57% leurs émissions de solvants et composés organiques volatils (COV), majorité de secteurs du traitement de surface, notamment les fabricants et applicateurs de peinture, se trouveront obligés de remplacer leurs procédés de polymérisation thermique conventionnels par des technologies sans solvant.

 

La photopolymérisation réticulante est utilisée dans un nombre croissant d'applications industrielles en raison des performances remarquables de ce procédé de synthèse : une polymérisation ultrarapide d'une résine sans solvant intervenant sélectivement dans les zones éclairées. Cette technologie a trouvé ses principaux débouchés dans les arts graphiques, la microlithographie et le traitement de surface de matériaux par des revêtements protecteurs. Une résine photoréticulable est constituée d'un monomère ou d'un oligomère possédant plusieurs fonctions polymérisables et d'un photoamorceur qui libère des espèces actives lors de l'exposition à la lumière (radicaux libres ou acide protonique). L'un des points communs à tous les systèmes photopolymérisables actuellement employés réside dans la rapidité du processus qui se déroule en une fraction de seconde sous illumination intense. Il est en général difficile de suivre quantitativement ces réactions ultrarapides en vue de déterminer les paramètres cinétiques fondamentaux. La spectroscopie infrarouge résolue dans le temps (RTIR) [ inventée par Prof C.Decker en 1988] est à l'heure actuelle la seule méthode qui permette d'enregistrer en continu l'évolution du taux de conversion en fonction de la durée d'exposition dans une échelle de temps inférieure à la seconde 2. L'influence des facteurs chimiques (photoamorceur, monomère, additifs) et physiques (intensité lumineuse, température) sur la cinétique de polymérisation a ainsi pu être étudiée pour divers types de monomères.