>>Dernières Actu

 PnP a été retenue pour participer au Projet Européen : AEROMUCO avec EADS 

 Dr K.ZAHOUILY est été nommé depuis 2011 Expert Européen à REA ( Research Executive Agency ) à Bruxelles. 

 PnP Participe au Projet Orail II ( pour l'insuline Orale) PnP est membre depuis 2009 D' Oseo Excellence " parmi les 2000 entrepreneurs qui vont de l'avant" 

 Dr K.ZAHOUILY a été a été promu par le Ministre de la défense EN 2010 " chevalier de l´Ordre national du Mérite" La médaille lui a été remise par le Professeur Jean-Marie LEHN Prix Nobel de Chimie.

>> Reportages
Emission Un projet, Une équipe diffusé sur la chaine M6.
UV Curing , Matériaux Photopolymères
société de chimie innovante...
Photopolymérisation radicalaire PDF Imprimer Email

Comme la plupart des monomères ne produisent pas de radicaux amorceurs en quantité suffisante lorsqu’ils sont exposés au rayonnement UV, il est nécessaire d’ajouter un composé photosensible qui absorbe efficacement la lumière incidente et produise des espèces radicalaires ou ioniques avec un rendement quantique élevé (le rendement quantique d’une réaction photochimique est défini par le rapport du nombre de molécules transformées au nombre de photons absorbés). Une fois amorcée, la réaction en chaîne se développe comme dans une polymérisation classique. L’ensemble du processus peut être représenté schématiquement comme suit :

Une formulation de résine photoréticulable comprend trois composants de base :

  • un photoamorceur, dont la photolyse libère des espèces réactives envers le groupement fonctionnel du monomère ;
  • un oligomère téléchélique, constitué d’une courte chaîne polymère terminée, à chaque extrémité, par une fonction réactive qui, en polymérisant, donnera naissance à un réseau polymère tridimensionnel ;
  • un monomère possédant une ou plusieurs fonctions réactives, qui permet d’ajuster la viscosité de la résine et qui, après polymérisation, sera incorporé dans le réseau polymère.
  • Selon le type d’application envisagé, il faut, en outre, introduire dans la formulation divers additifs en vue d’améliorer les propriétés finales du matériau, tels que des stabilisants, des agents mouillants, des charges, des pigments, etc.

 

Photoamorceur

Pour être efficace, un photoamorceur doit satisfaire un certain nombre de critères :

  • il doit présenter une forte absorption dans le domaine d’émission de la source lumineuse utilisée, en général une lampe à vapeur de mercure;
  • les états excités singulet et triplet doivent avoir une courte durée de vie (quelques nanosecondes) pour éviter leur désactivation (quenching) par l’oxygène moléculaire ou le monomère;
  • les ions ou radicaux issus des états excités doivent être produits avec un rendement quantique aussi élevé que possible et être réactifs envers le groupement monomère.


Les divers processus photophysiques qui interviennent après absorption d’un photon par une molécule d’amorceur sont représentés schématiquement sur la figure 1. La vitesse d’amorçage est donnée par la relation :



L’absorbance dépend de la concentration en photoamorceur [PA] et de l’épaisseur de l'échantillon irradié :


Il existe deux principaux types de photoamorceurs, selon que leur photolyse libère des espèces radicalaires ou ioniques.

Figure 1 - Diverses voies de désactivation d’une molécule de photoamorceur exitée